Stock épuisé.
En réassort
Quantité minimum d'achat
La quantité minimum d'achat n'est pas atteinte

Verre upcyclé

Verre upcyclé

 La légende dit que les jolis petits morceaux de verre dépoli que l’on trouve sur les plages sont les larmes que versent les sirènes à chaque fois qu’un marin se noie. 

 Mais la vérité est plus sordide! Le verre provient des décharges le long des côtes, des ordures jetées par-dessus bord des navires...les hommes comptant sur la mer pour faire le ménage et faire disparaître leurs      déchets. Les bouteilles, bocaux, la vaisselle, les optiques de voiture...se brisent dans l’eau salée. Et selon la force des vagues et des courants, la présence de rochers, le PH  de l’eau, les débris mettent plusieurs années  pour que la surface des tessons soit dépolie naturellement et que les bords tranchants soient arrondis. Chaque morceau rejeté sur le rivage raconte une histoire et il existe des spécialistes qui savent dater et identifier  l'origine du verre en fonction de sa couleur et du temps passé dans l’eau. Qu’ils émanent de collectionneurs ou de simples promeneurs, les témoignages convergent,

il y a de moins en moins de bouts de verre dépolis sur les plages. Plusieurs explications sont avancées: les hommes sont de  plus en plus soucieux de l'environnement, les décharges sauvages ont disparues au bénéfice du tri, le plastique et l'aluminium se sont substitués au verre, et il y a de plus en plus de glaneurs à la recherche de ces    gemmes. Aux Etats Unis il y a une véritable culture autour du verre de mer, tous les ans il y a des rassemblements sur la thèmatique du verre dépoli où chacun y expose ses trouvailles ou ses créations, certains bouts  de verre givré font même l'objet d'une estimation financière. La mer n'est vraiment pas rancunière, elle nous retourne nos déchets après les avoir sublimés! 

interligne